Grève Auléria

De Bibliothèque Auléria RP
Aller à : navigation, rechercher

Titreauléria.png


Imageauleria.jpg



Village de Grève-Auléria
Fondation An 1420
Nation Royaume de Monteleone
Région Comté de Grève-Auléria
Gentilé Aulériens, Aulériennes
Type de fortifications Murs de pierre
Comte Amarosa Adelaide De Vitis d’Abbruzzese




Situation géographique et climat

Localisée sur l’extrême pointe sud du Royaume de Monteleone, le comté d’Auléria est d’une taille assez conséquente mais peu praticable, composé essentiellement de forêts et de falaises. Possédant un accès direct à la mer, entouré de massif rocailleux et d’une rivière, le petit fief possède un emplacement stratégique et fertile. Son climat est relativement asséché par le vent salé qui frappe ses côtes au plus au sud du comté et de plus en plus tempéré en s’éloignant vers le nord et ses forêts denses et verdoyantes. A des rares endroits, on peut constater des plaines et des clairières, abritant des troupeaux d’animaux allant paisiblement brouter.

Ressources

Le comté d’Auléria n’est pas réputé pour ses gemmes précieuses ou ses denrées rares, mais plutôt pour l’abondance de ses ressources utiles. En effet, les forêts interminables entourant la ville offrent bois et charbon à volonté. Le sol étant rocailleux au plus au sud, la pierre ne manque pas au comté, celui-ci pouvant subvenir à ses besoins plus que convenablement. En s’éloignant un peu de la côte, le sol se fait fertile et riche, favorable aux cultures. Finalement, la mer offre de nombreuses ressources grâce au port de la cité.

Histoire

Fondé en 1420 par le roi Gianluca I, le fort d’Auléria fut établi afin de prendre une position stratégique et reculée près de la frontière. La construction du château ainsi que de ses murailles prenant plus de 70 ans, ce n’est pas avant 1493 que les travaux ne s'achevèrent. Très vite, les résidants de hameaux isolés parmi les immenses forêts aulériennes s’approchèrent du fort et s’installèrent autour des murailles et la cité d’Auléria prit doucement forme. En 1499 le fils de Gianluca II, Bartolomeo I, donna à la cité d’Auléria et ses alentours le titre de comté, étant auparavant une partie du royaume placée sous l’égide d’aucun noble. La maison d’Ascoli jouit alors d’un nouveau titre et gouverna le nouveau fief dans la continuité de la politique royale et c’est ainsi que le timide comté commença à s’établir, bâtissant certaines infrastructures et renforçant sa prospérité.

Troubles actuels

Pour expliquer la situation actuelle du comté d’Auléria, il est nécessaire de se pencher sur le contexte diplomatique du royaume entier de Monteleone. Le Royaume de Monteleone depuis des siècles et pour des raisons perdues dans l’histoire des maisonnées dirigeantes, entretient des relations diplomatiques froides avec le Royaume de Södertälje qui borde le sud-est de son territoire. En 1496, il fut accordé entre les deux royaumes frontaliers qu’un mariage unirait les deux territoires en liant la princesse benjamine montelanne avec le prince benjamin sodertallois lorsque cette première serait née et atteindrait 18 ans. En 1514, à la veille du dix-huitième anniversaire de la princesse montelanne Annabella, le roi Bartolomeo I célèbre à Chioggia l’union de sa fille avec un fils de la maison princière de Gaçaferi. Après avoir appris les nouvelles, le souverain sodertallois Maximilian IV constate la brisure de l’accord diplomatique entre les deux nations et prépare alors dans le silence les premiers affronts envers le Royaume de Monteleone. Planifiant un assaut sur deux comtés frontaliers, Rosenza et Auléria, le roi Maximilian IV parvint à susciter l’intérêt de la maison De Vitis d’Abbruzzese, membre de la grande noblesse historique de Monteleone. Après des échanges discrets, il fut arrangé en 1517 entre les nobles rosentais et la maison royale ennemie un accord dans lequel les Vitis d’Abbruzzese financeraient une partie des coûts de la flotte et des affronts en échange de la gestion du comté d’Auléria en cas de victoire. La victoire ne tarda pas, en fin messidor 1518, une vingtaine de navires de guerre arrivèrent sur les rives impuissantes d’Auléria. Après avoir signifié sa puissance au comte Alberico enfermé derrière les murs de son château en brûlant quelques bâtisses paysannes, l’armée sodertalloise fit abdiquer la famille d’Ascoli qui fut envoyée à Chioggia auprès du roi Bartolomeo. Après avoir retiré les armées, la maisonnée De Vitis d’Abbruzzese fut introduite aux aulériens en la personne d’Amarosa Adelaide De Vitis d’Abbruzzese, nouvelle comtesse du fief.

Blason:
Blasonauleria2.png