Castes

De Bibliothèque Auléria RP
Aller à : navigation, rechercher
Casteslogo.png


Separateur1.png

Règles de bienséance


Separateur1.png

Serfs

Les serfs sont des paysans qui possèdent une situation particulière vis à vis du seigneur local de leur comté
si ce n’est d’un maître quelconque. Le serf est par définition un homme ou une femme non-libre puisqu’il appartient
corps et âme à son seigneur. Notons cependant que ce dernier n’a pas le droit de vie ou de mort contre cette couche de
la population contrairement aux esclaves qui peuvent passer l’arme à gauche chaque jour au bon vouloir de son possesseur.

Alleutiers/Vilains

Principaux prétendants à la bourgeoisie, les alleutiers sont des paysans libres, anciens serfs ayant alors acquis un lopin
de terre. Ils possèdent ainsi leur propre terre mais se placent néanmoins sous la protection d'un seigneur. Ils sont alors également
soumis aux taxes adressées aux serfs pour l'utilisation des moulins, fours, pressoirs, droits de passage, etc. appartenant au
fief. Ils effectuent de même quelques corvées non rémunérées pour le seigneur de ces terres, similairement aux serfs.
Le seigneur promet alors protection à ceux-ci en échange de ces taxes. L'accord peut cependant être rompu à tout moment et
l'alleutier peut alors passer sous la protection d'un tiers seigneur ou devenir autonome de par son or et l’accord du seigneur.
Ils se voient alors capables d’acheter leur éducation et de nouveaux métiers d'autant plus honorables tels que le joaillerie,
la haute-couture et la formation aux arts de la guerre.

Religieux

Les religieux constituent une frange particulière de la population. En effet, qu'ils soient membres du clergé régulier, séculier ou martial,
leur rôle principal reste d'accompagner et de guider les fidèles dans la bonne application de leur foi. Omniprésente et unique sur le continent,
la Foi prend une place très importante dans la vie d'un croyant, tout comme ses représentants. La situation si particulière des religieux leur confère
un certain respect, gagné par l'engagement qu'ils ont pris auprès du Completionem. Ils se distinguent donc des autres castes, sans pour autant apparaître
plus riches ou supérieurs dans leurs droits. Un religieux sert avant tout sa Déesse et ses supérieurs, lié par un serment dont il ne peut se séparer, c'est le choix d'une vie.

Chevaliers

Un chevalier est par définition un guerrier de métier se battant à cheval et à l'épée dans le but de participer aux guerres en portant les
couleurs de son seigneur dont il est le vassal. On dit alors que le Seigneur est le suzerain du Chevalier. Le statut de chevalier se porte au même
titre que celui d'un homme. Il doit aussi répondre à certains devoirs dont il fait voeux de fidélité comme l'honneur, le courage et la loyauté envers
son seigneur et surtout au Completionem. Le chevalier se distingue donc des autres basses classes que forment le reste des corps d'une armée médiévale
(infanterie, archers, etc).

Nobles

La noblesse désigne l’aristocratie non dirigeante rangée dans la hiérarchie directement sous la monarchie. Les nobles disposent d’un statut
social plus élevé que la grande majorité de la population totale du continent. Leur titre, transmis par voie héréditaire, leur procure prestige,
honneur, richesse et influence. Les nobles sont majoritairement nés dans des familles anoblies depuis des siècles ou des années, les anoblissements
par faveur royale étant exceptionnels. Un dicton est connu de tous les nobles : “Noblesse oblige”, signifiant qu’une vie de privilèges et de
responsabilités repose sur une honorabilité et des devoirs sociaux ne pouvant être ignorés. Cette caste est fermée à l’extérieur par peur de ternir
leur image, restreignant leurs relations à la bourgeoisie et leurs pairs nobles et a généralement un jugement sévère des roturiers qui tentent d’entrer dans
leur cercle élitiste.